02 215 51 69mabru@mabru.be
Slide background

Actualités
de Mabru

Pas de déménagement vers Schaerbeek-Formation avant 2042

Le Marché Matinal et le Centre de fruits et légumes rassurés jusqu’en 2042.

Depuis plusieurs années, vous êtes nombreux à vous être inquiétés d’un éventuel déménagement de nos activités du site actuel vers Schaerbeek-Formation, évoqué dans l’accord de majorité du gouvernement régional.

Nous pouvons définitivement mettre fin à ces rumeurs en vous confirmant que nous resterons sur le site actuel jusqu’au moins 2042.

Explications : à l’initiative du président Michel Barnstijn et du directeur Laurent Nys, des contacts ont été pris avec le Bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Yvan Mayeur pour le sensibiliser aux conséquences négatives des incertitudes qui pesaient sur ce projet.
Ces conséquences négatives concernaient tant les investissements des commerçants que le développement général du marché mais aussi l’image nationale et internationale de Mabru.

Il était grand temps de clarifier la situation et l’asbl Mabru a bénéficié de l’entier soutien de la Ville de Bruxelles dans cette démarche. Si bien qu’une réunion s’est tenue avec le Ministre-Président du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, Rudi Vervoort, en présence du Bourgmestre de la ville de Bruxelles, Yvan Mayeur, de la direction du Marché Matinal et de la direction du Centre européen de fruits et légumes (marché voisin).

Au cours de cette réunion, il a été confirmé que le projet Schaerbeek-Formation n’était pas encore sorti des cartons et qu’il n’était dès lors pas possible de prévoir un déménagement e t u n e construction d’un nouveau marché avant 2042. A noter également que le financement d’un nouveau marché n’était pas du tout prévu par la Région de Bruxelles-Capitale. Au cours de cette réunion, la Ville de Bruxelles a exprimé son souhait de renouveler le bail avec notre voisin le Centre européen de fruits et légumes et de maintenir ainsi un pôle logistique du frais sur le site actuel.

Une belle victoire pour l’ensemble des concessionnaires qui vont pouvoir ainsi pérenniser leur activité et maintenir presque 1.000 emplois bruxellois sur les deux sites, occupant à l’heure actuelle une trentaine d’hectares le long du canal.

L’asbl Mabru pourra également prévoir un plan d’investissement plus large pour rénover son infrastructure mais aussi pour imaginer des développements futurs avec le Centre européen de fruits et légumes.

Leave a Reply